HomeHome Sito in ItalianoItaliano

Lavatoio

Vous êtes ici >Chroniques >L'assassinat de Severino Rossetti
 
Chroniques - L'assassinat de Severino Rossetti

 
  Cette carte postale est très intéressante car elle nous montre Arola fin 19ème mais nous renseigne aussi sur la vie des Arolais à cette époque.

Mais si vous pouviez lire ce qui est écrit derrière, vous apprendriez qu'on y parle d'un certain "Severino Rossetti" qui aurait été assassiné en France.

Voici donc ce que révèle le recto de cette carte postale.
  Costume Arola
Severino Rossetti   On peut y lire

... Ai sentito che disgrazia che a socesso alla famiglia di Rossetti Anna, anno usciso in francia Severino, tanti dicono che è stato perchè lavorava col sciopero, tanti dicono che è stato per la morosa, ancora non se sa bene ancora, povero giovane...

... As-tu entendu parler du malheur qui est arrivé à la famille Rossetti Anna, en France ils ont tué Severino. Certains disent que c'est arrivé parce qu'il travaillait pendant la grève, d'autres disent que c'est pour l'amour, on ne sait pas très bien, pauvre jeune homme...

Comme cette carte postale est datée du 23 septembre 1912, l'assassinat aurait donc eu lieu quelques temps auparavant.

Mais où en France ?

Certains Arolais parlent de Genève où la famille Rossetti a émigré, d'autres de St Claude dans le Jura français.

Sans a priori, un courrier fut envoyé à la mairie de ces deux localités afin de savoir, si au milieu de l'année 1912, un certain Severino Rossetti n'était pas décédé dans leur commune.

Une réponse arriva quelques jours plus tard de la mairie de St Claude sous la forme d'un acte de décès en date du 16 septembre 1912.
  Severino Rossetti
Acte de décès    
L'acte de décès est signé par le commissaire de police mais aussi par le frère du défunt, Jean Rossetti, agé de 37 ans, fondeur, et domicilié à Genève.
Il nous informe que Severino Tobie Gavino Rossetti, menuisier, né le 29 mars 1889 à Arola, fils de Charles Rossetti et de Anna Morandi, est mort à St Claude le 15 septembre à 18h45.
Ce précieux document a permis d'interroger la Bibliothèque Nationale de Paris afin de savoir si elle avait dans ses archives, des journaux régionaux datant de cette époque et susceptibles de relater cette triste affaire.

Après quelques recherches, dans le journal local l'Indépendant de Saint-Claude, en date du samedi 21 septembre 1912, on pouvait lire l'article suivant...




Relevé dans le Journal Hebdomadaire

" L'INDEPENDANT DE SAINT CLAUDE "

en date du Samedi 21 Septembre 1912


  UN CRIME A SAINT CLAUDE
 
  Dimanche dernier, 15 Septembre, vers 9 heures du soir, un drame s'est déroulé avec une rapidité effrayante, au café de Milan, situé rue PASTEUR, ou route de Valfin. La colonie des Italiens, terrassiers et maçons, ouvriers de la ligne ou de diverses entreprises de Saint Claude, dansait avec entrain.

Les couples tourbillonnaient avec l'énergie connue des Italiens lorsque tout à coup, le nommé ROSSETTI, agé de 22 ans, s'affaissa au milieu de la salle. Il fut relevé rapidement et installé sur une chaise, son sang coulant en abondance.

Il venait de recevoir deux coups de couteau, dont l'un lui avait coupé net l'artère fémorale. Un docteur appelé de suite, ne put que constater le décès, la mort avait fait son oeuvre. La victime avait perdu plus de 12 litres de sang.(?)

Monsieur le Commissaire prévenu de suite, se mit en quète de trouver l'auteur d'une aussi sauvage agression, et, aidé de ses agents, il ne tarda pas à trouver le criminel qui s'était réfugié au café "Tranquille", rue Voltaire. Là il fallut toute l'énergie de Monsieur SADRAN, commissaire de Police, et la rapidité de son coup d'oeil, pour mettre en sûreté le criminel, nommé Isméolari VITTORIO, agé de 19 ans, qui avait également proféré des menaces contre une femme de chez "Tranquille", qui était la cause de sa jalousie et de son crime.

Il ne manifesta aucun repentir mais au contraire regrettait de n'avoir put faire une seconde victime.

Cette affaire a produit une certaine émotion à St Claude, où l'on n'a pas l'habitude de voir de pareils crimes se produire.
 

Conception & Design: A.Perelli | Copyright © 2010 - 2015 - Arola-Village - Tous droits réservés | Mentions légales | Flux RSS | Nous contacter  E-mail